• Mamans d'influence

Les peines d’« amitié »

Par Isabelle Dekeuster


Certains diront que je suis un peu à l’extrême... Puisque pour mon équilibre de vie, j’ai besoin d’être bien entourée de mes bonnes AMIES ! Je n’en ai pas des dizaines, mais j’en ai des bonnes. Elles sont toujours là pour m’écouter, me faire rire ou encore juste jaser. Je les aime d’amour !! Eh oui, quand ça fait longtemps que je n’ai pas entendu des fous rires entre filles durant un bon souper arrosé, entendu des anecdotes croustillantes seulement quand nous sommes entre FILLES, ça me manque! J’adore voir mes amies rires aux larmes, raconter les nouveautés de leur quotidien et prendre le temps de décrocher de la famille, du boulot et de toute la routine qui entoure tout ça.





Avec le temps, j’ai perdu certaines amies de vue. Je vous dirais que de perdre l’une de ses meilleures amies du secondaire, du cégep, que pratiquement du jour au lendemain, tu n’as plus de nouvelles, ce n’est pas facile. Cette belle amitié que depuis une dizaine d’années, on se voyait pratiquement tous les jours. Un jour, tu te réveilles au bout d’un an ou deux. Coup donc ! Je n’ai pas eu de nouvelles ça fait longtemps, il me semble. Tu essaies de lancer une invitation, une deuxième, pas trop de retours et pas trop d’intérêt cette fois-là non plus.


À ce moment précis, tu te demandes ce que tu as fait... Une situation l’avait-elle blessée ? Tu repasses les dernières occasions où tu avais eu la chance de la revoir... Que s’est-il réellement passé ? Quand tu réalises ce qui se passe, c’est pratiquement la fin. J'avais de la peine comme un genre de peine d’« AMOUR AMICAL ». Vais-je la revoir un jour ? Et souvent, on se fait des ATTENTES avec le futur. On se voit vieillir avec notre amie avec qui nous aimions tant passer tout notre temps, rire aux éclats, prendre un bon café, allez étudier à la biblio... On se faisait des plans quand nous aurions nos chums, notre famille, que nous ferions des partys de marchettes en résidences.


Tu comprends ensuite qu’à certaines occasions, tu n’es pas toujours responsable de ce qui peut se passer. Par exemple, avec cette amie, après le cégep, on s’est éloignée. Et avec le temps, on change, on devient pratiquement des inconnus l’une pour l’autre. Et si tu recroises cette personne à l’épicerie, qu’est-ce que tu lui dis concrètement ? À part, « Comment vas-tu ? J’ai vu tes enfants sur Instagram : ils sont trop mignons... ». Ça fait 5 ans que tu ne lui as pas adressé la parole, mais tu l’appréciais et tu as eu mal quand cette distance s’est installée entre vous ; 2 amies pour la vie !!!

Je dirais que rares sont les grosses peines d’amitié, cependant quand elles arrivent c’est un deuil à faire comme en amour ou avec la perte d’une personne chère. Après 15 ans, j’ai perdu cette amie que je considérais pratiquement comme une sœur, et avec le temps, j’ai toujours de la peine.

Prenez soin de vos amitiés !


Isa


Hommage à mes amies que j’aime d’amour !! Zaza XXX

161 vues
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon

© 2018 MAMANS D'INFLUENCE