• Mamans d'influcence

Quand amour et belle-famille rime drôlement

Auteur anonyme

En couple depuis 11 ans et mariée depuis 9 ans avec le coup de foudre de ma vie! Mariée avec le gars et.... aussi avec sa famille, ma belle-famille... Vous me voyez venir là n'est-ce pas!?!


Au tout début, c'était facile, je croisais mes beaux-parents que très rarement donc, du coup, quand je les voyais c'était agréable. Ils étaient si heureux que leur fils ait Enfin (!) trouvé une blonde...


Ceci étant dit, je me suis retrouvée avec un beau-frère et une belle-sœur (sa blonde). Eux aussi je les croisais rarement. Je connaissais leur nom et j'en entendais parler par les parents de mon chum.


C'est là que la manipulation mentale à commencer...


Quelques mois/années sont passés avec le même manège : ma belle-sœur était une paresseuse, une pas fine... Moi j'étais une folle, une petite fraîche... tout ça dans le dos de l'une et de l'autre. Jusqu'au jour où nous nous sommes retrouvés tous les 4 sans les beaux-parents. Euhhh WOW! Quelle belle personnalité elle avait ma belle-sœur! C'est là que nous nous sommes rendus compte que les beaux-parents manipulaient l'opinion que nous avions l'une de l'autre... Les relations étaient toutefois difficiles au sein de cette famille, souvent éclatait une crise, impliquant ma belle-sœur et moi...Manipulés par la main de maître par nos beaux-parents, à l’insu de nos conjoints et de nous!


Les années ont passé, nos enfants sont nés, les conflits se sont succédés, jusqu'au jour où ma petite belle-sœur et moi avons décidé que c'était assez! À nous de décider! Exit les manipulations avec nous 2. On s'est serré les coudes au point de devenir littéralement des confidentes, amies et sœurs de cœur! Fini d'écouter ce que les beaux-parents disaient de nous. Nous avons espacé doucement nos visites et rencontres avec eux. Laissant nos hommes y aller à leur guise avec les enfants. 


Parce que ÇA (les enfants) c'est un autre beau dossier! Quand les enfants étaient petits (lire ici manipulables selon les parents de mon chum) les beaux-parents étaient toujours prêts à "garder" pour aller se pavaner avec eux au magasin! Ils achetaient pour ainsi dire l'amour des enfants avec cadeaux et gugusses. Mais ça, ça arrivait seulement et seulement si eux le demandaient/voulaient. Parce que tsé la fois où mon chum a eu son accident de travail et que j'ai dû aller avec lui à l'urgence, ben eux ils ne pouvaient pas s'occuper de la p’tite parce que ça leur tentait pas!!! Ahhh pis l'autre fois là quand je me vomissais les tripes pis que leur fils en faisait tout autant, ben là non plus ça adonnait pas ben ben... Ça fait qu'à chaque fois, c'était mes parents qui annulaient leur trucs pour voler à notre rescousse (merci maman❤), créant ainsi un sentiment de jalousie sur le bord des beaux-parents. Parce qu'on sait ben hein, "la p’tite voit ben plus tes parents que nous autres" qui disaient! Oui, mais où étiez-vous quand on en avait réellement besoin? 


Plus tard, quand les cocos ont grandi, on a dû, ma belle-sœur et moi, faire face à plusieurs situations. Parce que tsé, des enfants ça en comprend des affaires même si on dit rien devant eux! On a dû répondre à des : pourquoi papi et mamie ne tiennent jamais leurs promesses; pourquoi ils ne m'aiment pas comme ma cousine; pourquoi ils ne s'occupent pas de nous; pourquoi papi dit des choses méchantes... Des questions bien lourdes dans de si petits cœurs. Beaucoup de larmes et de pleurs dû aux trop nombreuses promesses oubliées... Il y a ce jour où, ma fille de 7 ans m'a dit qu’elle n’aimait pas papi et mamie… J'ai pris le temps de lui expliquer qu'il y a plusieurs façons d'aimer, plusieurs sortes d'amour… Et aussi cette fois, où je me suis retrouvée dans un centre d'amusement entre 2 trampolines, à expliquer à 2 enfants de 8 et 6 ans, ce qu'était l'alcoolisme et que (trop) souvent les promesses oubliées y étaient rattachées... Je me souviendrai toujours de leur grands yeux mouillés. Ce jour-là, les filles ont mis plusieurs morceaux de casse-tête ensemble, et tout doucement elles se sont détachées de la tristesse liée à ces promesses perdues. Elles n'attendent plus rien de mamie et papi (sauf des cadeaux 😑). Elles profitent seulement du temps qu'elles ont avec eux, les rares fois où elles ont droit à un peu de leur attention...


Si jeunes et déjà si résilientes. Elles savent que ce n'est pas de leur faute si mamie oublie de venir les chercher pour la fin de semaine tel que promis; si papi s'impatiente au téléphone quand elles lui parlent; si papi dit des gros mots en leur présence ou si mamie dit devant eux qu'ils sont trop collants... Non, elles comprennent que c'est de la faute à l'alcool. 


Mais soyons honnêtes, il n'y a pas que l'alcool qui "justifie" leur comportement, non il y a autre chose, je ne saurais dire exactement ce qui motive leur attitude envers leurs petits-enfants, mais ça me convient que ce soit l'alcool qui soit méchant et non papi et mamie pour les enfants.


Pendant près de 10 ans, j'ai nagé à contre-courant par rapport à mes valeurs et mon estime de soi, afin de me faire accepter par mes beaux-parents... c'est long 10 ans! Je peux vous garantir que des crises de larmes, des remises en question, des épisodes découragement, une dépression, 2 fausses couches et un enfant, mon couple est aujourd'hui plus fort que jamais. Avec mon amoureux des 11 dernières années, on a réussi à rester debout malgré tout. Ce qui nous a sauvé n'est évidemment pas ma patience (y'en restait pas dans le fond du sac quand je suis née 🤣)! Non c'est en fait les nombreuses discussions autour de mes beaux-parents, le lâcher prise hors du commun de mon amoureux et le travail que j'ai dû faire sur moi pour accepter qu'on ne peut être aimé de tout le monde!


Ma belle-sœur et moi avons commencé à faire des sorties seules ou avec les enfants. On s'est rapproché et on a renforcé nos liens. On ne laisse plus les beaux-parents se mêler de nos affaires, on a même décidé de ne plus les côtoyer sauf par obligation. On a pour ainsi dire coupé les ponts.


Depuis maintenant 1 an, je respire mieux, j'ai la vive impression d'avoir 100lbs de moins sur les épaules et surtout, je ne suis plus dans la peur du jugement ou du harcèlement psychologique subit durant trop d'années.


Mais, au final, ce que j'ai marié, il y a 9 ans, c'est beaucoup plus que l'homme de ma vie; c'est une complicité hors du commun avec ma sœur de cœur, une enfant lumineuse, un neveu et une nièce en or, mais surtout, j'ai grandi.



396 vues
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon

© 2018 MAMANS D'INFLUENCE