• Mamans d'influcence

Une page dans le journal d’une maman qui est à bout de souffle. #Bellcause

Je suis allée « fouiller » dans mes vieux textes. Et je suis tombée sur celui-ci. Celui d’une période très noire. Où je croyais, qu’il n’avait pas d’issue et que j’étais confinée à vivre ainsi. Je vous confie que mon esprit n’est pas revenu à 100%. Je nage fort pour voir de la lumière blanche. 

Je nommerais ce texte : Une page dans le journal d’une maman qui est à bout de souffle.


« En ce premier jour de l'année 2016.Cette année qui deviendra ton année de naissance, cette année où tu grandiras beaucoup trop vite, j'ai envie de te parler. À toi mon bébé,  tu es bien au creux de mon ventre, à partager ce monde avec moi. Mais, je souhaite ne pas te faire trop de mal ou de peur avec tous mes pleurs quotidiens. J'ignore encore si c'est là pour durer, si c'est comme ça que sera ma vie maintenant. Mais une chose est sûre, c'est que ça dure déjà depuis trop longtemps.

Déjà au moment de ta conception, j'étais stressée et surchargée par la vie, ce besoin de contrôler, comme si j'allais pouvoir vraiment tout changer aux petites et grandes choses ! Je me demandais déjà à ce moment, comment j'allais faire pour t'aimer autant que tes frères. Comment j'allais faire pour faire comprendre à ma conscience que TOI tu seras là et y resteras, matin, midi et soir et ça 24h sur 24, 365 jours par année.  

Et cela si seulement, j'arrive à me faire supporter par ton papa, qui ne doit rien comprendre à mon comportement. Je dois être tout un fardeau. Est-ce-que c'est toi qui me fais monter toutes ces crises d'angoisses à la tête ? Ou bien c'est moi qui suis en train de déraper? J'aimerais tant me comprendre, savoir ce que je veux, savoir pourquoi j'ai si mal en dedans, simplement comprendre. Savoir pourquoi je ne suis pas « normale » comme à l’habitude.

M'a-t-on volé une partie de moi, dans un de mes pires cauchemars?

 Est-ce que la vie fait en sorte que je sois ainsi pour me faire comprendre quelque chose?

Tant de questionnement et je me retrouve sans réponse.

Combien de temps je vais rester là à voir passer ma vie sous mes yeux, avec ma double face. Je le vois bien que je ne suis pas heureuse, que tous ça se fait ressentir, au travail, à la maison, avec les enfants, avec ton papa et je souhaite vraiment que ça ne te touche pas, toi aussi.

L'année qui commence sera une année lourde... 

En émotions, en défis et en épreuves.

J'aimerais nous souhaiter à tous les deux ...

De la légèreté. 

2 janvier  2016


Je me sens comme une merde écrasée en dessous d'un char.. J'ai perdu le contrôle de moi et de mes émotions … Je ne suis pas parlable, je n'ai plus de sourire ...je me comprend plus, et je ne sais plus à qui parler, je suis tellement un fardeau pour tout le monde, je suis en congé et je devrais être heureuse et bien, non.

Au contraire, je tourne en rond avec pleins d'idées, mais aucun intérêts pour les réaliser. J'ai même pu la force de me forcer ! Ma vie est plate ! Je m'accroche à tout ce qui pourrait me rendre heureuse, dont toi.

Une chance que tu es là, avec tes nombreux coups, ça me décroche des petits sourires. J'aimerais ça que tout soit prêt pour toi, préparer ta chambre, acheter ta décoration, laver ton petit linge, préparer nos valises, il me semble que ça me rendrait heureuse. En fait, je crois. 

En ce moment, je me vois arriver à ce moment en rampant, les larmes coulantes, épuisée de fatigue, mais de la vie aussi.

C'est le souffle coupé, que je me rends compte à quel point, ma vie se détruit tranquillement pas vite, et que ça commence par moi. Je ne suis plus moi, LA Ariane, est disparue. Mes enfants, ne doivent plus reconnaître leur maman enjouée et pleine d'énergie d'avant. Eux, ils ne comprennent pas ce qu’il se passe et ils ne peuvent pas placer des mots sur ce qu'il voit, donc ils l'interprètent à leurs façons dans leurs comportements; il ne faut pas leur en vouloir. Mais ça me rend la vie encore plus pénible.

Papa, qui de toute évidence, ne comprends rien, il voit bien qui se passe quelques chose choses, mais n'a aucuns moyens pour me changer les idées ou bien me consoler. Accepte-t-il ce qui se passe? 

J'ai l'impression qu'on est si loin, l'un de l'autre, qu'on ne vit plus sur la même planète. J'aurais besoin de retomber en amour avec lui, que notre couple reprenne des forces, car pour le moment, on en perd à chaque jour. J'aurais besoin qu'il me remonte de ce trou noir, j'aurais besoin qu'il me dirige un peu, beaucoup! Car j'ai pu de forces!

Même pu de forces pour voir le positif qu'il reste autour de moi... Je vois tous comme un poids, un poids qui m'empêche d'avancer, de prendre des décisions et d'avoir du plaisir. 

Je suis jalouse, fâchée et j'ai honte, quand je vois les autres avoir du plaisir et que moi, j’en suis incapable. Comment je vais faire pour m'en sortir ?  »

Lorsque j’ai écrit ces lignes. La dépression avait cogné à ma porte. 

J’avais envie de parler. Mais je voyais l’incompréhension dans le regard des autres. L’incompréhension face à la situation, mais également face à quel moyen prendre pour m’aider. J’ai amélioré ma qualité de vie en me faisant le cadeau de consulter. Prendre une journée à la fois et en ajoutant l’entrainement physique à ma vie.

N’oubliez jamais que la souffrance n’est pas toujours visible à l’œil. 

70 vues
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon

© 2018 MAMANS D'INFLUENCE